Rencontre en Sicile

Avant que ma jeunesse ne s'use
Et que mes printemps soient partis
J'aimerais tant voir Syracuse
Pour m'en souvenir à Paris

 

(Henri Salvador- Syracuse)

 

 

Le moins que l'on puisse dire c'est que Mesdames Hamrit, Theuret et Labat n'ont pas attendu de voir Syracuse en ce mois de septembre et s'en souviennent encore! Mais comment oublier un tel échange qui de nouveau a réuni tous les partenaires du projet...

Sous l'oeil bienveillant de Sara Brunno, la coordinatrice sicilienne, la mobilité a de nouveau permis à l'équipe de se souder autour d'une volonté commune: bâtir des ponts entre nos pays et surtout entre nos écoles.En effet, la thématique majeure de cet échange fut le développement personnel et l'inclusion dans les systèmes scolaires européens ou comment permettre à des élèves de profils variés et aux besoins différents de sentir membres à part entière de leur école, et de pouvoir y acquérir les compétences attendues. 

                                                                                     Img 0485

Après un bilan commun des activités menées jusque là et une présentation de la prochaine mobilité en France, ces trois jours ont vu la tenue de conférences réunissant différents acteurs du domaine éducatif italien afin de permettre un échange de pratiques mais aussi trouver une inspiration commune afin d'améliorer les dispositifs mis en place sur les thèmes précités. C'est ainsi que Gonca Cilli, coordinatrice turque, a partagé avec nous son expérience dans la mise en place d'une pensée positive afin de permettre un développement personnel harmonieux auprès des élèves. A l'aide de fiches de travail et d'exemples concrets, les partenaires ont mieux cerné ce que pouvait apporter une telle approche dans l'amélioration du bien vivre à l'école.

Deb Grogan, partenaire britannique, quant à elle, nous a présenté les modalités d'inclusion dans les écoles outre Manche. Leader en la matière, force est de constater que le système britannique, permet à tous type d'élèves ( handicap moteur ou cognitif, autisme, difficultés type dys) de s'intégrer dans les écoles du circuit habituel, au lieu d'être reclus dans des écoles spécialisées. Bien sûr, ils bénéficient d'un département dédié au sein de l'école, dont l'équipe est composée d'éducateurs et enseignants spécialisés, médecins, psychologues, leur permettant de suivre le programme national de manière adaptée. Cependant, ils se retrouvent aussi avec le reste de la communauté scolaire lors de projets d'école communs, certains sont inclus selon leurs capacités et intérêts à des classes standard, et les élèves du circuit habituel peuvent aussi participer à des cours adaptés pour remédier à des difficultés passagères.

                                                                               Img 0511

Enfin cet échange nous a permis aussi de découvrir le patrimoine riche d'histoire de notre partenaire Sicile. Au menu, les visites d'Ortigia, le berceau de Syracuse, de la cité gréco-romaine, et du village baroque de Noto, nous ont insufflé de nouvelles idées d'activités éducatives à mettre en oeuvre auprès de nos classes.

Img 0729     Img 0539

Découvrez notre vidéo!

Ajouter un commentaire